Ellington à Newport, juillet 1956

Claude Carrière, 28 juin 2016

Ellington avait coutume de dire « je suis né à Newport », tant l’avait marqué ce concert de folie donné par lui-même et ses hommes au cours de cette nuit électrique du 7 juillet 1956. Il faut dire que le retentissement médiatique de l’événement prit une telle ampleur que la carrière ducale s’en trouva boostée dans des proportions inespérées. Soixante ans après, Claude Carrière se fera un plaisir d’éclairer, exemples musicaux à l’appui, les arcanes de ce tour de force d’un soir que Duke et son orchestre, le ténor Paul Gonsalves en tête, ont présenté à un public festivalier littéralement ivre de bonheur.

Claude Carrière a été journaliste à Jazz Hot de 1969 à 1980, producteur à France Musique de 1975 à 2008 (diffusion intégrale de l’œuvre d’Ellington « Tout Duke » et nombreuses séries thématiques), il a crée le « Jazz Club » en 1982 avec Jean Delmas, diffusé chaque semaine en direct. Claude a également réalisé de nombreuses rééditions phonographiques et albums thématiques. Il a présidé l’Académie du Jazz de 1993 à 2004 et la fédération Grands Formats jusqu’en 2011. Pianiste, il a publié deux  albums « Looking Back » et « For all we know » (avec la jeune chanteuse Rebecca Cavanaugh). Officier des Arts et Lettres, président d’honneur de l’Académie du jazz.