Standards du Duke – Stan Laferrière & Nicolas Montier

concert Stan Laferrière et Nicolas Montier, 18-mars 2014

Né le 7 Mai 1962 à Paris, Stan Laferrière est très tôt en contact avec le monde musical ; son père Marc est musicien, sa mère mélomane… C’est dés l’âge de 4 ans qu’il prend ses premiers cours de piano. A 7 ans, il entre au conservatoire, où il va poursuivre ses études classiques au CNR de Paris jusqu’à l’obtention de son prix en 1980 et de son baccalauréat musical la même année. Il prendra dans le même temps des cours particuliers avec le concertiste Pierre Baubet- Gony, avec lequel il jouera le concerto pour 2 pianos de Vivaldi en audition à la salle Pleyel à l’age de 12 ans. Parallèlement à ces études purement classiques, Stan étudie le piano jazz, et crée en 1982 un septet avec lequel il enregistre son premier album en tant que leader. A partir de cette période, Stan a l’occasion de jouer, d’enregistrer, ou d’écrire des orchestrations pour des musiciens d’univers très différents, tels que : Tonny Scott, Turk Mauro, Benny Carter, Slim Gaillard, Monty Alexander, Sam Woodyard, René Urtreger, Eric Lelann, Guy Laffite, Claude Bolling, Phil Woods, Lew Tabackin, Clark Terry, Johny Griffin, La Velle, Michel Legrand, Christian Escoudé, Babik Reinhart, Emanuel Bex, Aldo Romano, etc… Il crée en 1992 son TENTET, avec lequel il enregistre 3 CD’s et se produit sur les plus prestigieuses scènes Françaises et internationales (Nice, Vienne, Beirut, etc…) Il dirige depuis Octobre 2005 le grand orchestre de jazz de l’armée de l’air à Paris. Il a participé à plus de 100 disques ou Cd’s, et a été récompensé à 7 reprises par l’académie du jazz, et une fois par les Django D’or.

Nicolas Montier est né en 1955 à Paris. Jazzman autodidacte, sa curiosité le pousse à essayer quasiment tous les instruments. Vers 20 ans, le saxophone et la guitare deviennent pour lui les voies à suivre, sans aucun doute. Nicolas réalise alors son rêve : explorer un Jazz vivant et chaleureux. Depuis, plus de vingt cinq magnifiques années à servir le Jazz se sont écoulées. Aujourd’hui, ce saxophoniste guitariste met son énergie au contact du public pour le plaisir de partager une musique qui parle au cœur… autant qu’au corps… (Body & Soul). L’Académie du Jazz de Paris lui décerne le prix Sidney Bechet en 1984 et 1985 et le prix Mainstream en 1992. Il reçoit, pour sa participation à l’orchestre SAXOMANIA, le DJANGO d’OR 1996. Il s’est produit avec Clark Terry, Benny Carter, Phil Woods, Johnny Griffin, Lavelle, Spike Robinson, Butch Miles, Duffy Jackson, Diane Schuur, Eddy Jones, Dee Dee Bridgewater, Lew Tabackin, Claude Tissendier, André Villeger, François Biensan, Irakli, Alain Jean-Marie, François Laudet, Marc Richard, Michel Pastre, Jean Pierre Morel, Pierre-Yves Sorin, Daniel Huck, Stan Laferrière, Guy Lafitte, Gérard Badini, Philippe Milanta… Son amour des « big-bands » le fait participer à de grandes formations prestigieuses : Super Swing Machine de Gérard Badini, Saxomania, Stan Laferrière 10 tet, Paris Swing Orchestra, Michel Pastre big-band, St Louis big band, François Biensen 8tet et depuis dix ans François Laudet big-band, Laurent Mignard Duke Orchestra … Dans le même temps, il est le guitariste du 4tet de Stan Laferrière (Tribute to Nat King Cole) et le saxo baryton du Marc Richard 4tet. Enfin, il dirige un 5tet, un 4tet et un trio dont les CD sont diffusés régulièrement sur TSF et dont les concerts reçoivent un excellent accueil. Il a enregistré une quarantaine de CD dont cinq sous son nom : 1990 Trio Colas, 1991 Back to Live, 1991 Lullaby (commande du Japon), 1994 Pluie de Jazz, 2002 Nicolas Montier 5tet, 2004 “Interdit d’écouter” (Partenariat TSF / CD de la semaine Jazz à FIP / Monde de la Musique : 4 étoiles.)