Grands solistes : Clark Terry – extrait

François Biensan, Claude Carrière, 11 fev 2015

Pas facile de faire le tour de ce virtuose quasiment autodidacte qui fait l’unanimité chez tous les souffleurs de trompette et de bugle, de Miles à Maurice André, soliste si original qu’on l’identifie en moins de deux notes, contemporain de Parker et de Gonsalves, traditionnel moderne tendre rigolo profond cocasse échappant à toutes les catégories. Tout pour plaire à Ellington qui le subtilisa à Basie pour une décennie éblouissante. On survolera son étonnante carrière, en passant par ses premiers disques et ses séjours chez C. Barnet et Basie… On n’a pas fini d’avoir tout vu avec ce grand voyageur. Sur l’estrade pour ce coup de chapeau, un de ses grands admirateurs, notre François Biensan national, lui-même maître reconnu des pistons et de l’embouchure, accompagné bien sûr de Claude Carrière, Monsieur « Tout Duke ». 

 

Claude Carrière a été journaliste à Jazz Hot de 1969 à 1980, producteur à France Musique de 1975 à 2008 (diffusion intégrale de l’œuvre d’Ellington « Tout Duke » et nombreuses séries thématiques), il a crée le « Jazz Club » en 1982 avec Jean Delmas, diffusé chaque semaine en direct. Claude a également réalisé de nombreuses rééditions phonographiques et albums thématiques. Il a présidé l’Académie du Jazz de 1993 à 2004 et l’Association Grands Formats jusqu’en 2011. Pianiste, il a publié deux  albums « Looking Back » et « For all we know » (avec la jeune chanteuse Rebecca Cavanaugh). Officier des Arts et Lettres, président d’honneur de l’Académie du jazz.

 

François Biensan est trompettiste, compositeur, et arrangeur,  né à Bordeaux en septembre 1945. Il commence à jouer de la batterie à 16 ans dans un orchestre amateur « New Orleans ». De 1964 à 1970, il fait partie du Christian Morin Quartet et apprend la trompette en autodidacte, puis il suit des cours de percussion et de trompette au conservatoire de Bordeaux. En 1971, il est engagé par François Guin comme trompettiste des « Swingers » et se fixe à Paris. Fin 1973, Marc Lafferrière l’engage comme batteur. Il participe en 1979 au festival de Nice, avec Al Grey, Jimmy Forrest, Erskine Hawkins, Jimmy Rowles, Jimmy Woode et Alan Dawson. En 1980, François Biensan monte un septet dans lequel il joue de la trompette, du bugle, compose et écrit des arrangements. Ce septet enregistre un album : Jumpin’ With Sam dans lequel on retrouve celui qui fut pendant plus de 15 ans l’un des piliers de l’orchestre de Duke Ellington : le batteur Sam Woodyard. En 1982, tout en conservant son septet, François Biensan fait partie, avec Daniel Huck, du Happy Feet Quintet dirigé par Philippe Baudoin, formation qui enregistre un album : Happy Feet and Friends … (Open OP 16). Toujours en 1982, il est engagé par Ornicar Big Band.

François s’est produit avec de nombreux jazzmen tels que : Hal Singer, Bill Coleman, T. Bone Walker, Benny Waters, Benny Carter, Lee Konitz, Joe Newman, Tiny Grimes, Buck Clayton, le Golden Gate Quartet, Buddy Tate, Lucky Thompson, John Lee Hooker, Milt Buckner, Jo Jones, Slam Stewart, Wild Bill Davis, Arnett Cobb, Jay Mc Shann, Cat Anderson, Al Casey, Raymond Fol, Sam Woodyard, Al Grey, Eddie Davis, Lionel Hampton, Carrie Smith, Rosay, Barney Bigard, Jimmy Witherspoon, Ed Thigpen, Slim Gaillard, Dee Dee Bridgewater, Ray Bryant, Monty Alexander, Cab Calloway Benny Golson.

En 1984, il est engagé par Gérard Badini, comme arrangeur et l’un des principaux solistes du big band monté par ce dernier : la « Super Swing Machine ». Il enregistre un deuxième album : Quelle différence y a t il entre une trompette ? … Prix Sidney Bechet de l’Académie du jazz, en 1985.

En tant qu’arrangeur, François Biensan écrit régulièrement des orchestrations pour de nombreux shows télévisés : en big band, Certains Leeb Swing (Michel Leeb, Gérard Badini), Les Molières ; ou pour orchestre symphonique : Le Grand Echiquier de Michel Leeb, celui de Jean-Claude Kili, Avis de Recherche de Christian Morin, Champs Elysées, les Téléthon jazzy 1990, 1991, 1992 et 1993. En 1992 il réalise une série d’arrangements sur des thèmes de Duke Ellington, pour Dee Dee Bridgewater. Prix Boris Vian 1993 décerné par l’Académie du Jazz pour l’orchestration pour big band jazz, des œuvres pour piano de Claude Debussy, gravées sur le CD : Mister Swing Meets Claude Debussy. Il fait partie du nonet créé par Philippe Milanta, et du sextet acoustique monté par Pierre-Yves Sorin : Parfums de Contrebasse. En 1993 François Biensan participe, en tant que trompettiste et arrangeur, à la création du big band monté par François Laudet, qui se produit au festival de Nice. En 1994, François Biensan se voit confiée la carte blanche du festival « Jazz aux Remparts », à Bayonne, et enregistre un CD en hommage à Duke Ellington avec son Septet. De 1996 à 1998, Il Participe à l’enregistrement de plusieurs CDs, et écrit des arrangements pour les big­bands de François Laudet, Michel Pastre, ainsi que pour sa propre formation. Participe plusieurs fois à des festivals comme Jazz Ascona (Suisse) et Jazz à Vienne (France). Réalise les arrangements cuivres pour le CD de China Moses « Gardenias for Dinah », et participe avec ce projet à de nombreux concerts en France, Belgique, Allemagne, Italie, Espagne, Japon. Fait partie depuis sa création en 2003 du Duke Orchestra de Laurent Mignard

Discographie :

François Biensan Septet – Jumpin With Sam Black & Blue 33149
François Biensan -Quelle Différence y-a-t-il Entre Une Trompette ? Ecorce ECO FB 3
François Biensan Septet – Almost Cried JAR 64006
François Biensan Octet – Jazzin’ Brassens à paraître courant 2012

Comme sideman :

Happy Feet and Friends Open OP16
Mais Où Est Donc Ornicar IDA 003
Gérard Badini – Mr Swing is Still Alive Arpej Selmer 12387
Le Retour d’Ornicar IDA 009
Stan Set, Cruzeira Spyrale CD 88061 (Prix de l’Académie du Jazz 1988)
TSF + Daniel Huck – Drôlement Vocal ! IDA 013 CD
Claude Tissendier Saxomania Featuring Benny Carter IDA 017 CD
Rouen Big-Band Hommage à Christian Garros Vogue 600225
Manda Djinn You Go To My Head Nocturne MPCD 505
Gérard Badini – Mister Swing Meets Claude Debussy Mantra 064
Ornicar L’Incroyable Huck ! BBR C9106
Pierre-Yves Sorin Sextet Parfums de Contrebasse PYS 01
Captain Grisou quintet JAR 64004
François Laudet Big-Band My Drummer is Rich BBR C9312
François Laudet Big-Band In The Miller Mood DJ 5212
François Biensan Septet Almost Cried JAR 64006
Pierre-Yves Sorin Sextet De Bouche à Oreille DJ 705.2
François Laudet Big Band Lets Take Off ! DJ 529-2
Stan Laferrière Tentet A Dukes Scent Media7
Michel Pastre Septet Featuring Al Casey & Bubba Brooks DJ 713-2
François Laudet Big-Band 2001 A Jazz Odyssey Black & Blue 663.2
Michel Pastre Big Band Diggin The Count DJ 723-2
François Laudet Big-Band Live in Paris Black & Blue BB.670.2
Pierre-Yves Sorin / Benny Golson Live in Paris Au Duc des Lombards DJ 728-2
Marc Richard Cooking The Rabbit Black and Blue BB 688.2
Laurent Mignard Duke Orchestra Duke Ellington is alive – Juste-une-Trace 2009
Marc Richard Cookin The Frog Black and Blue BB 722-2
Laurent Mignard Duke Orchestra : Ellington French Touch, Juste-une-Trace 2012, Columbia – Sony Music